Vers la fin des rased...

Publié le par Gilles Lehmann

     Il ne faut jamais avoir raison avant tout le monde sous peine de passer pour le roi des emmerdeurs. Faire profil bas est sans aucun doute la meilleure façon de survivre dans le monde professionnel. Et quand vient l'heure du bilan, ne jamais dire : "Vous voyez, j'avais raison."

 

     Je le dis quand même parce que je suis le roi des emmerdeurs et que je l'assume. Quand en 2008, le ministre Xavier Darcos a inventé l'aide personnalisée, il était évident que la mort des rased allait suivre. La résistance prenait tout son sens à ce moment-là, mais le discours officiel a berné la profession (c'est tellement facile quand les gens préfèrent être bernés plutôt que de se battre). Aujourd'hui, les actions éventuelles ne seront plus qu'un baroud d'honneur sans espoir.

 

     L'aide personnalisée a tué les Rased et le ministère ne se cache plus pour dire que les enseignants des classes remplacent parfaitement les maîtres spécialisés. Qui pourra soutenir encore que l'APE c'est différent de l'aide spécialisée et gnagnagna et gnagnagna ? Darcos voulait rayer les Rased du paysage scolaire en trois ans. Un an de plus aura suffi. Du grand art. On ne peut que s'incliner devant l'intelligence de nos politiques à détricoter l'école au nez et à la barbe des enseignants et des parents.

 

     Bravo !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article