Les nouvelles technologies, paravent de la médiocrité ?

Publié le par Gilles Lehmann

      C'est fou comme d'aucuns pensent que la technologie, le vidéoprojecteur, l'ordinateur portable et les deux reliés ensemble car c'est encore mieux, peuvent dispenser d'une réflexion de fond.

 

     Qui n'a pas assisté à une conférence ou une animation centrée sur l'utilisation d'un diaporama ou d'un film ? Il est presque devenu ringard de se présenter devant un auditoire sans deux ou trois mallettes magiques bourrées d'un matériel coûteux, sans faire son cinéma. Car c'est de cela dont il s'agit : épater le public au lieu de lui offrir du sens. Le pire, c'est que très souvent les intervenants ne maîtrisent que très superficiellement les technologies dont ils tentent de se servir

 

     Avant-dernière conférence pédagogique : pas de son par absence d'enceintes.

 

     Dernière conférence pédagogique : malgré une rallonge apportée à la dernière minute, ni image, ni son.

 

      Une autre encore, à laquelle je n'ai pas assisté personnellement, mais les nouvelles vont vite, surtout quand on peut en rire : écran trop bas, levé à bout de bras... et qui se replie sur l'inspecteur.

 

  Cette semaine, à l'école, animation sur le tabac par la caisse primaire d'assurance maladie, si je ne m'abuse : ordinateur portable qui fonctionne, diaporama prévu introuvable.

 

 

Faut-il écrire La technoconférence pour les nuls ? J'ai bien peur que cela ne soit pas suffisant.

La technologie a ses limites ou du moins ont les leurs ceux qui l'utilisent pour suppléer le vide de leur discours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Batman 07/05/2010 12:51


Et dire que le temps viendra où les instits ne sauront plus faire classe quand leur Tableau Blanc Interactif sera en panne !
Décidemment, on n'arrête pas le progrès...